L’Ethiopie et l’Egypte promettent de trouver une solution au conflit du Nil

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi. Photo : Alamy

ar

NEWSROOM (ADV) – L’Égypte a annoncé dimanche, avoir des entretiens avec l’Éthiopie dans les deux prochaines semaines afin de régler les différends conflits concernant un barrage éthiopien sur le Nil, que l’Egypte considère comme une menace pour ses réserves d’eau.

Les deux pays et le Soudan ont tenu une série de réunions sur le barrage hydroélectrique de 4 milliards de dollars de la Grande renaissance, mais doivent encore parvenir à un accord sur la gestion des flux et d’autres questions.

L’Égypte craint que le projet ne limite pas les eaux provenant des hauts plateaux éthiopiens, à travers les déserts du Soudan, à ses champs et à ses réservoirs. L’Éthiopie, qui souhaite devenir le plus grand exportateur d’énergie de l’Afrique, affirme qu’elle n’aura pas cet impact.

>>> À LIRE AUSSI – Egypte-Soudan : nouvel élan pour relancer le Parlement de la vallée du Nil

Le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly, a déclaré que son homologue éthiopien, Abiy Ahmed, avait convenu d’entamer des discussions bilatérales dans les deux prochaines semaines afin de se mettre d’accord sur les points qui restaient en suspens.

Le barrage devait être terminé d’ici 2020, mais Abiy a annoncé en août qu’il serait retardé de plusieurs années.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV)