Soudan : Omar el-Béchir dénonce les complots de l’extérieur pour miner la paix en Centrafrique

Le Président centrafricain Faustin Archange Touadera (à gauche) et son homologue soudanais Omar El-Béchir. Photo : DR

en

NEWSROOM (ADV) – Le président soudanais Omar el-Béchir a vivement critiqué jeudi les tentatives faites par certaines parties pour miner les efforts de son pays en faveur de la paix en République centrafricaine.

“Beaucoup envient ce que le Soudan a accompli pour la paix dans la région, et s’efforcent de miner ses efforts de paix en République centrafricaine”, a indiqué M. el-Béchir au cours d’une allocution à Khartoum.

“Toutes les parties en conflit en République centrafricaine sont convaincues que le Soudan est capable de rétablir la paix dans leur pays”, d’autant plus qu’il a déjà réussi à le faire au Soudan du Sud, a-t-il ajouté.

Au mois d’août, Khartoum a hébergé une série de négociations entre l’opposition armée Seleka et les milices anti-balaka de République centrafricaine. Ces négociations s’inscrivaient dans le cadre d’une initiative russe, et étaient parrainées par M. el-Béchir.

Les négociations se sont achevées par la signature d’un protocole d’entente, qui stipule la création d’une entité conjointe visant à mettre fin aux violences et à l’extrémisme, une cessation des hostilités, et la libre circulation des personnes et des marchandises avec les pays voisins.

La République centrafricaine est en proie à un conflit ethnique et religieux depuis que la Seleka, un groupe d’opposition armé à majorité musulmane, s’est emparée du pouvoir en 2013, entraînant des représailles de la part des milices anti-balaka.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV)