Centrafrique : 12 personnes tuées, dont deux prêtres, dans une attaque armée dans le sud-est du pays

Deux prêtres tués dans l’attaque armée au Sud-Est de la Centrafrique. Photo : DR

Bangui, Centrafrique, (ADV) – Douze personnes tuées, dont deux prêtres, plusieurs véhicules emportés et des sites des déplacés incendiés, tel est le premier bilan de l’attaque orchestrée par des rebelles de l’UPC d’Ali Darras, une faction rebelle de la Séléka dans la ville d’Alindao dans le sud-est du pays, selon un communiqué du Cardinal Dieudonné Nzapalainga.

Selon l’Archidiocèse de Bangui, suite à l’attaque rebelle, l’Abbé Blaise Mada, Vicaire Général du diocèse, donc numéro 2 de l’église locale, et le père Célestin Ngoumbango, curé de Kongbo, l’une des paroisses dudit diocèse sont décédés.

Ces deux prêtres auraient reçu des balles lors de l’attaque de l’Evêché et du presbytère où ils étaient retranchés après le début des tirs. En dehors de la dizaine de morts signalés par des sources indépendantes, il y aurait toujours selon les mêmes sources, d’importants dégâts matériels au niveau de l’église catholique. Plusieurs personnes seraient aussi portées disparues suite à la débandade qui a suivi l’incursion des hommes armés de l’UPC sur le site des déplacés basé à l’Evêché d’Alindao.

L’Archevêché demande au gouvernement de dépêcher des forces armées centrafricaines pour sécuriser la ville Alindao qui compte actuellement 26.000 déplacés sont la plupart s’est enfui dans la forêt.

En huit mois, cinq prêtres ont été tués par des groupes armés en Centrafrique. Il s’agit des Abbés Albert Toungoumale Baba tué à Bangui le 1er mai 2018, Désiré Angbabata tué à Bambari le 21 mars 2018, Firmin Gbagoua de Bambari tué le 29 juin 2018, de Blaise et de Célestin Ngoumbango d’Alindao qui viennent d’être tués le 15 novembre 2018.

Cet événement malheureux intervient le jour du renouvellement technique d’un mois de la Mission onusienne en Centrafrique dont sa présence est vivement critiquée dans le pays et à cause des événements qui arrivent chaque année à quelques jours du renouvellement de son mandat.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV)