RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l’opposition pour la présidentielle

Martin Fayulu, candidat de l’opposition pour la présidentielle en RDC. Photo : DR

en

RDC, Kinshasa (ADV) – L’opposition politique congolaise, a désigné enfin son candidat commun pour l’élection présidentielle prévue le 23 décembre 2018 en République démocratique du Congo.

À la surprise générale, c’est Martin Fayulu qui a été désigné dimanche 11 novembre à la fin d’après-midi par les 7 leaders l’opposition réunis pendant trois jours à Genève en Suisse.

Un choix qui ne cesse d’étonner plus d’un d’autant plus que beaucoup donnaient pour favoris Félix Tshisekedi président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, ou encore Vital Kamerhe président de l’Union pour la Nation Congolaise, “UNC”.

L’annonce a donc été faite au cours d’une conférence de presse animée conjointement entre les 7 leaders de l’opposition à savoir, Félix Tshisekedi, Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Vital Kamerhe, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu.

Le candidat commun de l’opposition a signifié qu’il n’était qu’un simple porte-parole d’une cause noble et juste portée par la population congolaise.

“Moi, je ne suis qu’un porte-parole des combats pour la liberté et pour la démocratie. Je suis convaincu que nous allons réussir à rendre notre pays démocratique, libre et indépendant”, a déclaré M. Fayulu en conférence de presse.

Félix Tshisekedi pour sa part, répondant à une question posée par un journaliste, a confirmé que tous les leaders de l’opposition candidats pour la présidentielle, sont prêts à se retirer pour soutenir la candidature de Martin Fayulu.

Les leaders de l’opposition réunie à Genève ont à l’issue de leur conclave de 3 jours, créé une nouvelle coalition politique dénommée “LAMUKA”, qui signifie “Réveilles-toi”.

Cette coalition politique a pour les engagements suivants :

  1. Réaliser l’alternance démocratique par des élections libres, transparentes, crédibles, inclusives et paisibles.
  2. Restaurer et consolider l’ordre institutionnel de l’Accord global et inclusif de Sun City de 2002.
  3. Présenter un programme commun de l’Opposition.
  4. Mettre fin à la crise politique actuelle et éviter le chaos organisé et programmé par Joseph Kabila.
  5. Arrêter la dégradation de la situation générale du pays.
  6. Consolider l’unité de l’opposition et des forces du changement.
  7. Assurer la victoire de l’opposition aux élections du 23 décembre 2018.
  8. Poursuivre sans relâche le combat contre la machine à voter.
  9. Poursuivre sans relâche le nettoyage du fichier électoral.
  10. Poursuivre sans relâche la décrispation politique.

Un grand meeting populaire a été annoncé par les leaders de l’opposition pour présenter à la population congolaise leur candidat commun Martin Fayulu.

Il faut souligner cependant, que l’annonce du choix du candidat commun de l’opposition, génère déjà des polémiques au sein même de l’opposition à Kinshasa. Pour beaucoup, c’est un choix qui risque de coûter la défaite à la position au scrutin présidentiel du 23 décembre prochain.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)