Soudan du Sud : l’armée et les rebelles renforcent la paix

L'ancien vice-président, Riek Machar et le président Salva Kiir. Photo : AFP

NEWSROOM (ADV) – L’armée et les forces rebelles du Soudan du Sud se sont rencontrés, mardi, afin de discuter les moyens de forger l’unité du pays et de renforcer la mise en œuvre d’un récent accord de paix, rapportent des médias locaux.

De hauts commandants de l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) et du principal groupe rebelle, l’Armée populaire de libération du Soudan dans l’opposition (APLS-O), ont évoqué les moyens de mettre fin aux hostilités, a rapporté la chaîne publique SSBC.

Lam Paul Gabriel, porte-parole adjoint de l’APLS-O, a précisé que les deux parties avaient notamment convenu de permettre la libre circulation des militaires, des civils et des agences humanitaires sur leurs territoires respectifs.

Il a ajouté qu’elles avaient également accepté d’assumer l’entière responsabilité de toute activité criminelle qui pourrait se dérouler dans les territoires sous leur contrôle.

“L’APLS-O salue le courage des deux parties qui ont montré que la paix était la priorité du moment au Soudan du Sud, pas les différends politiques. Souhaitons à tous les Sud-Soudanais le meilleur. La paix”, a lancé M. Gabriel.

Le Soudan du Sud a sombré dans la guerre civile à la fin de l’année 2013, provoquant rapidement l’une des plus graves crises de réfugiés au monde. L’ONU estime qu’environ quatre millions d’habitants sont devenus des déplacés ou des réfugiés.

En vertu d’un nouvel accord de paix signé en septembre dernier, l’ancien vice-président et leader actuel de l’opposition, Riek Machar, sera réintégré dans ses fonctions au côté du président Salva Kiir.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV)