Le Gabon lance l’appel d’offres pour les permis en eaux peu profondes et profondes

Le ministre gabonais du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue. Photo : Facebook/Pascal Houangni Ambouroue

Douala, Cameroun (ADV) – Le ministre gabonais du Pétrole et des Hydrocarbures, Pascal Houangni Ambouroue, a lancé ce 07 novembre 2018, le 12e appel d’offres pour l’attribution des permis d’exploration en eaux peu profondes et profondes, a-t-on appris ce mercredi des médiaux locaux. C’était à l’ occasion des travaux de la 25e Semaine africaine du pétrole, qui se déroulent au Cape Town, en Afrique du Sud.

«Le Gabon envisage d’abolir l’impôt sur les sociétés dans le cadre d’une loi révisée sur les hydrocarbures. Il mettra également fin au taux d’imposition des sociétés de 35%. Le taux de redevance passera de 13 à 7% et les redevances pour le pétrole seront de 5% et 2% pour le gaz. Le but est d’attirer de plus en plus d’investisseurs», a affirmé Pascal Houangni Ambouroue.

Au cours des travaux, le ministre a tenu à présenter aux managers des compagnies pétrolières, les avantages fiscaux du futur Code des hydrocarbures. Selon lui, la part de l’État dans les bénéfices tirés du pétrole a été réduite de 55% à 50% dans les zones classiques et de 50% à 45% dans les zones des eaux peu profondes et profondes.

Précisons que la date limite de soumission des offres est fixée au 22 avril 2019.

Et rappelons que c’est le 09 octobre dernier, que le ministre du Pétrole avait annoncé, pour ce 07 novembre, le lancement officiel de cette 12e phase de délivrance de licences en eaux peu profondes et en eaux profondes.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)