Le Sénégal refuse la légalisation de l’homosexualité

Le Sénégal rejette l’idée de la légalisation de l’homosexualité. Photo : LIRU

Dakar, Sénégal (ADV) – Le Sénégal a rejette l’idée de la légalisation de l’homosexualité, ce lundi 05 novembre, à Genève (Suisse) dans le cadre de la présentation de Rapport national sur la situation des droits de l’homme, devant le Groupe de travail de l’Examen périodique universel (EPU) du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Le ministre sénégalais de la justice Ismaïla Madior Fall qui dirigeait la délégation sénégalaise a indiqué que « le Sénégal respectueux des droits de l’homme, rejette toute idée de légalisation de l’homosexualité ».

le Garde des sceaux, d’ajouter que « cependant, cette position n’inclut pas la dépénalisation de l’homosexualité. Car, a expliqué la délégation sénégalaise, le Sénégal se doit de respecter les valeurs intrinsèques à sa société. Et celle-ci ne conçoit pas l’union entre deux personnes de même sexe ».

Ce passage du Sénégal devant cette instance est le troisième du genre. 112 délégations étaient présentes lors de cette audition.

Selon le représentant permanent du Sénégal auprès de l’office des Nations Unies à Genève enfin, toutes les recommandations ont été formulées, dans un esprit constructif, sur plusieurs thématiques en vue d’encourager le Sénégal à poursuivre les mesures et initiatives destinées à assurer, globalement, un mieux-être pour ses populations et à relever les défis qu’il rencontre.

Il est à rappeler que l’EPU est un dialogue interactif de trois heures et demi au cours duquel la situation des Droits de l’Homme de chaque État membre des Nations Unies fait l’objet d’un examen.

© Bur-csa – A.H – N.A / De notre correspondante régionale Ndeye Magatte Kebe – African Daily Voice (ADV)