Cameroun : Paul Biya s’engage à reconstruire le pays

Le président de la République camerounaise, Paul Biya. Photo : Twitter / Officiel

NEWSROOM (ADV) – Le président camerounais Paul Biya, 85 ans, dont 36 au pouvoir, prête serment mardi pour un 7e mandat dans un climat de tension, au lendemain de l’enlèvement de 79 élèves en zone anglophone frappée par un conflit armé.

“Le président élu” du Cameroun, Paul Biya, prêtera serment mardi à 11H00 (10H00 GMT), a annoncé la présidence dans un communiqué.

Le maire de Yaoundé a demandé aux habitants et aux groupes de danse de sortir en masse pour ovationner le chef de l’Etat le long de l’itinéraire qu’il empruntera pour se rendre à l’Assemblée nationale où la cérémonie est prévue.

A la veille de cette prestation, 82 personnes, dont 79 élèves, ont été enlevées par des hommes armés non identifiés à Bamenda, chef-lieu de la région anglophone du Nord-ouest, qui ont fait irruption à la Presbyterian Secondary School, un établissement protestant.

“Les recherches pour retrouver les otages ont été lancées, la mobilisation est totale”, selon une source gouvernementale.

Depuis l’annonce de la réélection du président Paul Biya, au terme de la présidentielle du 7 octobre, la situation dans ces régions s’est encore détériorée, tout comme le climat politique, des dizaines d’opposants ayant été arrêtés.

Le 30 octobre, un missionnaire américain a été tué par balle dans son véhicule à Bambui, en banlieue de Bamenda. Les raisons de son assassinat restent inconnues, mais l’Etat a accusé les “terroristes” d’être à l’origine de sa mort alors que Washington a évoqué des “tirs croisés”.

© Bur-csa – A.H / N.A – African Daily Voice (ADV)