RDC : l’opposition se réunira du 7 au 10 novembre en Suisse

Les leaders de l’opposition. Photo : DR

RDC, Kinshasa (ADV) – L’opposition politique congolaise va se réunir pendant 4 jours en Suisse, en vue de la prochaine présidentielle en République démocratique du Congo. Selon des sources proches à l’agence de presse Afrcian Daily Voice, les opposants se sont fixés rendez-vous du 7 au 10 novembre prochain pour désigner le candidat commun.

Selon les mêmes sources, seuls les 7 leaders de l’opposition prendront part à cette rencontre dont l’importance n’en dit plus mot.

Il s’agit des principaux leaders suivants :

  1. Jean Pierre Bemba du MLC.
  2. Félix Tshisekedi de l’UDPS.
  3. Vital Kamerhe de l’UNC.
  4. Moïse Katumbi d’Ensemble pour le Changement.
  5. Adolphe Muzito de Nouvel Élan.
  6. Martin Fayulu de l’ECIDE.
  7. Freddy Matungulu de Congo Na Biso.

Rappelons tout de même qu’au départ, cette réunion était prévue en Afrique du Sud. Mais c’est finalement en Suisse qu’elle devra semblablement se tenir.

Dans une interview accordée à la presse dimanche 4 novembre, le secrétaire général d’Ensemble pour le Changement, Delly Sesanga, a fait savoir que tout était prêt pour donner au peuple congolais le candidat commun tant attendu.

D. Sesanga a justifié la tenue de cette grande messe en dehors de la République démocratique du Congo, du fait que certains opposants sont interdits de rentrer au pays, à l’instar de son président Moïse Katumbi Chapwe, qui se trouve toujours en exil.

Pour beaucoup d’observateurs, les favoris à la désignation du candidat commun demeurent Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi d’autant plus que Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi sont hors course.

Les critères de désignation de la candidature commune de l’opposition continuent de faire parler plus d’un. L’expérience, l’instruction et la popularité, sont néanmoins parmi les critères que certains leaders de l’opposition avancent régulièrement dans leur sortie médiatique.

Pour une certaine opinion, l’opposition a intérêt à choisir un candidat commun compte tenu du bloc composé autour de Ramazani Shadary candidat président du Front Commun pour le Congo, “FCC”, plateforme électorale mise en place par le président Kabila.

Pendant ce temps, la Commission Électorale Nationale Indépendante, “CENI”, rappelle aux parties prenantes au processus électoral en cours, que la campagne électorale débutera bel et bien le 21 novembre prochain.

Les scrutins présidentiel et législatif tant national que provincial, sont prévus le 23 décembre de l’année en cours.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)