Niger : Alliance Sahel débloque 90 millions d’euros pour stabiliser des zones à risque du G5 Sahel

Les chefs d’Etat du G5 Sahel à Niamey. Photo : Présidence Niger

Alger, Algérie (ADV) – L’Alliance Sahel a débloqué la somme de 90 millions d’euros pour financer une quarantaine de projets destinés à “stabiliser les zones à risque”, des pays du G5 Sahel lors de la réunion de la 4e session ordinaire du Conseil des ministres du G5 Sahel, tenue le 30 octobre dans la capitale nigérienne Niamey.

Pour stabiliser et développer les zones à risque du G5 Sahel, une quarantaine de projets d’une valeur de 90 millions d’euros ont été identifiés. « Il s’agit très concrètement de redonner en quelque sorte aux populations à travers ces projets espoir en l’avenir », explique Jean-Marc Gravellini, le responsable l’Unité de coordination de l’Alliance Sahel.

Les pays du G5 Sahel ont appelé lors de cette réunion, la communauté internationale à appuyer la mise en œuvre du Programme régional d’urgence d’aménagement d’infrastructures de proximité dans les zones transfrontalières fragiles du bloc.

L’Alliance du Sahel est une plate-forme de coopération internationale, lancée en juillet 2017, par la France, l’Allemagne et l’Union Européenne, accompagnées de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et du Programme des Nations Unies pour le développement. D’autres pays comme l’Italie, l’Espagne, le Royaume Uni et le Luxembourg y ont adhéré par la suite.

L’Alliance prévoit le financement et la coordination de 500 projets multisectoriels, visant à stabiliser les pays du groupe G5 Sahel. Ce dernier réunissant la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, a été formé en février 2014 au Mali, pour assurer ‘’la sécurité et le développement’’ des pays de ladite sous-région.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondante régionale Selma Kasmi plus agences – African Daily Voice (ADV)