RDC : 180.000 personnes ont assisté au meeting du FCC selon la police

Des milliers de personnes ont assisté au meeting du FCC. Photo : DR

RDC, Kinshasa (ADV) – Le meeting populaire du Front Commun pour le Congo, “FCC”, une coalition politique créée par le président Kabila, s’est bel et bien tenu samedi 27 octobre au stade Tata Raphaël à Kinshasa.

Des milliers de partisans ont répondu favorablement à l’appel du comité stratégique du FCC. Selon ce dernier, ce meeting populaire, qui est intervenu 24h après les marches de l’opposition organisées dans plusieurs villes du pays, avait pour objectif de réaffirmer la détermination du FCC à participer aux élections, de célébrer le triomphe de la démocratie en RDC, mais surtout de présenter leur candidat président de la République, Emmanuel Ramazani Shadary.

Annoncé pour 8h, c’est finalement aux alentours de 11h30, heure de Kinshasa, que cette manifestation a démarré, lorsque R. Shadary a fait son entrée dans un stade plein comme un œuf.

Plusieurs cadres, membres du gouvernement et autorités du pays, tous membres du Front Commun pour le Congo, ont pris part à cette activité. À l’instar du Premier ministre congolais, autrefois opposant, Bruno Tshibala, qui a d’ailleurs présenté Ramazani Shadary au public présent.

Dans son allocution, le candidat du FCC a signifié que son projet de société sera dévoilé aux Congolais au courant de la semaine à venir.

“Notre campagne sera républicaine. Nous mettrons Dieu au centre de toute chose et nous allons gagner. Nous allons présenter notre projet de société ainsi que notre équipe de campagne, la semaine prochaine”, a déclaré Ramazani Shadary.

Le directeur de cabinet du président de la République, Joseph Kabila a, pour sa part, mis un accent particulier sur le nombre de partisans qu’ils ont mobilisé par rapport à ceux de l’opposition.

“Votre présence prouve à suffisance que le FCC va gagner les élections. Notre candidat est le candidat du peuple. Il va améliorer le social des Congolais. Et vous avez démontré et prouvé aux 4.000 personnes qui ont marché hier, que le Front Commun pour le Congo et son candidat vont gagner les prochaines élections à tout le niveau”, a dit Néhémie Mwilanya.

Selon la police nationale congolaise qui a sécurisé ce meeting, environ 180.000 personnes ont pris part à cette manifestation au stade Tata Raphaël, qui a pourtant une capacité d’accueil de 45.000 personnes dans le gradin.

Il a souligné par ailleurs que le FCC a mis à la disposition de ses militants et partisans, des bus de l’entreprise Transport au Congo, “TRANSCO”, pour permettre à ces derniers de se rendre sur le lieu du meeting sans difficulté majeure.

Le duel à distance entre l’opposition et le camp au pouvoir s’est intensifié davantage. Le 23 décembre, date prévue pour la tenue des élections présidentielle et législatives, arrive à grand pas. La campagne électorale quant à elle, débutera le 21 novembre pour se clôturer le 22 décembre, soit à la veille du jour du scrutin.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)