Guinée Equatoriale / Chine : le ministre de la Défense participe au 8e Forum Xiang shan à Pékin

Le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, remettant un cadeau a son homologue de la Guinée équatoriale, Leandro Bacale Ncogo, le 25 octobre 2018 a Beijing. Photo : Site officiel du Gouvernement de la République de Guinée équatoriale.

Douala, Cameroun (ADV) – le ministre équato-guinéen de la Défense, Leandro Bacale Ncogo, participe depuis le 24 octobre dernier, jusqu’à ce 26 octobre, au 8e Forum Xiang Shan de Beijing. Basé sur la coopération militaire et la sécurité dans la région d’Asie et du Pacifique, ce forum réunit tous les 2 ans, les ministres de la Défense de 66 pays et les représentants des organisations internationales.

Célébré cette année sous le thème « Construire un nouveau type de partenariat sécuritaire d’égalité, de confiance mutuelle et de coopération gagnant-gagnant », ce forum a été l’occasion, pour les différents participants, d’aborder des questions liées à l’intelligence artificielle, la gouvernance de la sécurité globale, les menaces terroristes et leur riposte, la coopération dans le domaine de la sécurité maritime, la sécurité en Asie du Nord-est, et aussi des questions de sécurité dans le Moyen-Orient.

Apres avoir assisté à l’ouverture du forum, le ministre de la Défense de la Guinée équatoriale a eu un tête à tête tenu avec son homologue chinois, Wei Fenghe, pour échanger leurs impressions sur la coopération entre leurs deux pays, a rapporté le site officiel de la présidence de la République de Guinée équatoriale.

M. Leandro Bacale Ncogo a, ensuite, salué l’intérêt des entreprises chinoises pour la Guinée Equatoriale. «Les relations d’amitié et de coopération entre la République populaire de Chine et la République de Guinée équatoriale sont de plus en plus consolidées. Pour cela, vos entreprises ont toujours les portes ouvertes pour investir en Guinée équatoriale », a-t-il déclaré.

Rappelons que le Forum Xiang shan de Beijing a été lancé pour la première fois en 2006. Il vise à promouvoir les échanges et la coopération entre les autorités de défense, les forces armées, les organisations internationales et les universitaires.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)