CEMAC : les résolutions du sommet extraordinaire de N’djamena

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEMAC et le président de la Commission de la Cemac, Daniel Ona Ondo. Photo: Site officiel du PDGE

Douala, Cameroun (ADV) – Réunis en session extraordinaire le 25 octobre dernier à N’djamena pour évaluer la situation économique de la sous-région et trouver une « stratégie commune de sortie de crise», les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEMAC ,Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale, se sont engagés, à l’issue de la conférence, pour une sortie de crise coordonnée, concertée, maitrisée et solidaire.

Entre autres résolutions prises, « la conférence des chefs d’Etat encourage la Banque des Etats de l’Afrique centrale à poursuivre l’application de toutes les mesures de son ressort nécessaires à la stratégie de sortie de crise, au redressement des économies de la CEMAC et au maintien de la stabilité monétaire et financière », peut-on lire dans le communiqué final du sommet, rendu public le 25 octobre 2018 et dont ADV a obtenu copie.

S’agissant de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC), la conférence des chefs d’Etat a décidé de la réforme de cette institution et a pris notamment les mesures suivantes : « la séparation des fonctions de président de la BDEAC et le président du Conseil d’administration, la création d’un comité de crédit et d’un crédit de rémunération. »

Les travaux des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cemac ont, par ailleurs, permis de lancer un appel au renforcement de l’intégration sous-régionale et à l’amélioration de la gouvernance.
Les chefs d’Etat ont, enfin, renouvelé leur engagement pour la résolution des poches de conflits et d’insécurité dans l’ensemble de l’espace CEMAC.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)