Maroc : des chefs d’Etat-major des forces aériennes africaines à Marrakech

Des chefs d’Etat-major des forces aériennes africaines. Photo : La MAP

Alger, Algérie (ADV) – Une trentaine de chefs d’Etat-major des armées de l’air africaine, s’est réunie le 22 et 23 octobre dans la ville marocaine de Marrakech, rapportent des médias locaux.

Ce Symposium est initié par le Commandement de l’Armée de l’Air américaine en Europe et en Afrique, avec les Forces Royales Air française, précisent les mêmes sources.

Réunies dans le cadre de leur 8è Symposium annuel, ces forces africaines ont notamment débattu “des défis sécuritaires régionaux et de promouvoir le dialogue entre les forces aériennes du Continent”.

Lors de ce rendez-vous, le Maroc, a exprimé par la voie de l’inspecteur des Forces Royales Air, El Abed Alaoui Bouhamid, sa gratitude aux dirigeants de l’AFRICOM pour leur précieuse contribution à l’organisation de cet événement régional, le considérant comme sans nul doute, un “autre tournant majeur dans le soutien et l’appui continus de l’AFRICOM aux nations africaines”.

Crée en 2007, sur la base de constats du Thinktank Institute for Advanced Strategic and Political Studies (IASPS), le Commandement des États-Unis pour l’Afrique AFRICOM, est un commandement unifié destiné à coordonner toutes les activités militaires et sécuritaires des États-Unis sur le continent africain.

Basé dans la ville de Stuttgart en Allemagne, AFRICOM -ne possédant pas encore de siège officiel en terre africaine- a installé le 11 septembre 2002, soit juste une année après les attaques de New York, sa première base militaire en Afrique à Djibouti. Ce commandement américain est présent dans le Niger, à travers une impressionnante base de drones. Il n’est pas rare que cette organisation apporte son appui aux forces françaises installées dans le Mali voisin.

AFRICOM a annoncé en septembre dernier, son intention de mener des opérations militaires dans la région du Sahel à partir de la base nigérienne, avant la fin de l’année en cours.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondante régionale Selma Kasmi – African Daily Voice (ADV)