Ethiopie : l’Union africaine organisera un sommet sur les réformes de l’organisation à Addis-Abeba

Les chefs d’Etat membres de l’UA. Photo: AFP

NEWSROOM (ADV) – A Addis-Abeba, se réuniront les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union africaine (UA) pour un sommet extraordinaire les 17 et 18 novembre prochains, pour discuter des questions relatives aux réformes de l’organisation panafricaine, a déclaré lundi à Cotonou le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

“J’ai discuté avec le président béninois Patrice Talon, dans le cadre des concertations que j’entretiens avec les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, des chantiers très importants de notre espace, notamment le processus d’intégration, dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine et d’autres initiatives connexes, la promotion de la paix et de la sécurité régionales”, a ajouté M. Mahamat.

Outre ces chantiers, a-t-il poursuivi, le processus de réforme institutionnelle de l’UA, engagé depuis 2017, avance très bien et la preuve est que les chefs d’Etat et de gouvernement vont se réunir les 17 et 18 novembre prochain à Addis-Abeba en sommet extraordinaire pour en discuter.

Rappelons que l’Union africaine, est une organisation d’États africains créée en 2002, à Durban en Afrique du Sud, en application de la déclaration de Syrte du 9 septembre 1999. Elle a remplacé l’Organisation de l’unité africaine (OUA).

Elle a pour but d’œuvrer à la promotion de la démocratie, des droits de l’homme et du développement à travers l’Afrique, surtout par l’augmentation des investissements extérieurs par l’intermédiaire du programme du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Ce programme considère que la paix et la démocratie sont des préalables indispensables au développement durable.

© Bur-csa – A.H / N.W – African Daily Voice (ADV)