Centrafrique : session inaugurale de la Cour Pénale Spéciale à Bangui

Lancement de la session inaugurale de la CPS. Photo : DR

Bangui, Centrafrique (ADV) – La Cour Pénale Spéciale (CPS) a pris forme ce lundi 22 octobre 2018 par une session inaugurale, marquée par la présentation officielle du juré, qui sera chargé de juger les crimes graves commis en Centrafrique depuis 2003.

« Les choses sérieuses commencent à partir de maintenant à travers la mise en place du Bureau de cette Cour. Nous réaffirmons alors notre engagement à la lutte contre l’impunité », a déclaré le Premier ministre centrafricain, Simplice Mathieu Sarandji.

Cette session inaugurale, intervient trois ans après la création de cette juridiction mixte, chargée de poursuivre les présumés auteurs des crimes de guerre, crimes de génocide et crimes contre l’humanité, commis sur le territoire national depuis 2003.

Le Magistrat hors hiérarchie Michel Landry Louanga, a été désigné président de la Cour à l’issue d’une élection organisée au sein de cette Cour.

La CPS entame une étape cruciale avec le lancement de ses enquêtes après la tenue de sa session inaugurale d’aujourd’hui. Après cette cérémonie, le bureau de la Cour sera ouvert pour enregistrer les plaintes et les dénonciations. Dès, les organisations des droits de l’homme ont apprêté plus d’un millier de dossier qui feront l’objet des plaintes devant cette juridiction.

Toussaint Mutazini Mukimapa, procureur spécial de la CPS avait annoncé en juin dernier que ce deuxième semestre de l’année 2018 sera consacré aux activités judiciaires avec l’ouverture des premières enquêtes. La CPS a été créée le 03 juin 2015 de cette Cour. C’est l’une des recommandations du Forum de Bangui.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV)