Mali : violents combats à Ndaki entre des forces militaires et des groupes djihadistes

Les forces militaires maliennes. Photo : Mali kahere

Alger, Algérie (ADV) – La région de Ndaki du centre du pays, connait depuis le 16 octobre, de violents combats opposant l’armée malienne soutenue par la force française de l’opération Berkane d’un coté, aux groupes djihadistes de l’autre.

Des forces aériennes de l’armée françaises de l’opération Berkhane, sont venues en renfort aux soldats maliens, pris à part par une cinquantaine de djihadistes, rapportent plusieurs médias français le 19 octobre.

« Une patrouille d’hélicoptères Tigre, rapidement renforcés par deux Mirage 2000 », a expliqué le colonel Patrick Steiger, le porte-parole de l’état-major français, lors d’un point-presse du ministère des Armées.

Selon le colonel Patrick Steiger, les cinquantaines de djihadistes qui menaient des attaques violentes sur cette ville du Gourma, ont fini par abandonner le terrain le mercredi 18 octobre. ‘’Au bilan, une quinzaine de motos qui ont été saisies puis détruites, un stock important de matériel servant à confectionner des engins explosifs improvisés. Tout ceci dans une zone boisée dans laquelle l’ennemi s’était replié, mais qu’il a fini par abandonner. Un seul terroriste a été trouvé mort et on pense qu’au regard des coups qui ont été infligés, que les autres éventuels blessés ou tués ont été enlevés en profitant de la nuit », a-t-il expliqué.

Selon Radio France Internationale (RFI), les djihadistes appartiendraient à la Katiba de 3A (al-Mansour Ag al-Kassam et à l’Etat Islamique dans le Grand Sahara.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondante régionale Selma Kasmi – African Daily Voice (ADV)