RDC : la police rafle cinq journalistes à Kinshasa

Des policiers congolais à Kinshasa. Photo : Getty

NEWSROOM (ADV) – La RDC occupe la 154e place sur 180 dans l’édition 2018 du classement de la liberté de la presse établi par Reporters dans Frontière (RSF).

Cinq journalistes d’un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa en République démocratique du Congo ont été “enlevés” par des policiers une semaine après la publication d’une série d’articles sur des détournements des rations d’élèves-policiers.

Des policiers ont procédé tôt ce matin à l’enlèvement de cinq journalistes d’AfricaNews. Octave Mukendi, Bruce Landu, Roddy Bosakwa et Dan Luyila, conduits vers une destination inconnue”, a affirmé dans un communiqué Achille Kadima, directeur de publication du tri-hebdomadaire AfricaNews.

Vendredi, le directeur d’AfricaNews s’était plaint d’une “rafle des journaux” AfricaNews auprès des revendeurs à la criée opérée par des policiers, dans une lettre adressée au chef de la police nationale congolaise.

A la une de cette édition du tri-hebdomadaire, il était écrit : “Enquêtes sur le détournement des rations des élèves policiers, le général Kanyama convoqué à son tour”.

Actuellement directeur des écoles de la police congolaise, le général Célestin Kanyama est sous les sanctions des États-Unis pour son rôle dans une opération de police contre des délinquants entre fin 2013 et début 2014 ayant fait une cinquantaine de morts et une trentaine d’enlèvements, selon des ONG.

© Bur-csa – N.A / A.H – African Daily Voice (ADV)