La Libye ne veut pas accueillir de centre de débarquement de migrants

Des migrants Sub-Sahariens à Sabratha sont transportés dans un centre de réhabilitation. Photo : Reuters

NEWSROOM (ADV) – La Libye et ses voisins d’Afrique du Nord restent opposés au projet européen visant à créer sur leur territoire des “plateformes de débarquement” de migrants afin d’éviter qu’ils n’arrivent directement dans l’UE, a déclaré le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamad al-Taher Siala.

“Tous les pays d’Afrique du Nord rejettent cette proposition – la Tunisie, l’Algérie, le Maroc et la Libye également”, a déclaré au quotidien Die Presse M. Siala, qui effectuait une visite officielle à Vienne cette semaine.

Lors d’un sommet fin juin, les dirigeants européens avaient décidé de réfléchir à des “plateformes de débarquement” des migrants sauvés en Méditerranée afin de mieux maîtriser le flux migratoire à destination de l’UE.

Mais depuis le début, les pays d’Afrique du Nord susceptibles d’accueillir ces centres sont opposés à cette idée.

Selon M. Siala, environ 30.000 migrants illégaux se trouvent actuellement en détention en Libye et “environ 750.000” se trouveraient sur le reste du territoire libyen.

Le ministre affirme que la Libye collabore avec l’UE pour renvoyer ces migrants dans leur pays d’origine. “Malheureusement, certains pays refusent de les reprendre”, a-t-il poursuivi, mentionnant les pays d’Afrique de l’Ouest.

© Bur-csa – N.A / A.H – African Daily Voice (ADV)