RDC : le nombre de décès causé par l´Ebola atteint la barre de 100

Centre de traitement d’Ebola à Beni. Photo : DR

RDC, Nord-Kivu (ADV) – Le nombre des victimes de l’épidémie du virus Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri vient de dépasser le cap des 200 cas et 100 décès en République démocratique du Congo.

D’après les chiffres fournis par le ministère de la Santé publique, dans son rapport de la situation épidémiologique de cette maladie, du 14 octobre dernier, le nombre de cas confirmés dans la ville de Beni a dépassé le nombre de cas confirmés à Mangina, l’épicentre.

Selon ce rapport, la ville de Beni est donc devenue l’épicentre de la maladie, avec une nouvelle vague de cas confirmés. Dans un point de presse tenu à Kinshasa samedi 13 octobre dernier, le ministre de la santé Oly Ilunga, avait déjà annoncé ces chiffres.

Au total, 211 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 176 confirmés et 35 probables. Sur les 176 confirmés, 100 sont décédés et 55 sont guéris. Les autres sont hospitalisés dans les différents Centres de traitement d’Ebola (CTE) installés.

S’agissant des cas suspects, au total, 24 sont en cours d’investigation. 4 nouveaux cas de maladie ont été confirmés dont 2 à Beni, 1 à Masereka et 1 autre à Butembo.

Parmi les nouveaux cas confirmés, lit-on dans ledit rapport, 3 sont des décès communautaires (enterrements dignes et sécurisés réalisés). 5 nouveaux décès de cas confirmés, dont 2 à Beni, 2 à Mabalako et 1 à Butembo et 1 nouvelle personne guérie à Beni.

Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 16.973 personnes ont été vaccinées, dont 6.832 à Beni, 4.351 à Mabalako, 1.663 à Mandima, 1.392 à Katwa, 1.085 à Butembo, 500 à Masereka, 434 à Bunia, 355 à Tchomia, 240 à Komanda, 121 à Oicha.

Il s’agit donc là, selon les équipes de la riposte nationale, de la 4ème épidémie la plus grave de toute l’histoire de la République démocratique du Congo.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)