RDC : après le FCC, une autre plateforme as été créée à l’initiative de Joseph Kabila

La cérémonie de sortie officielle de la Plateforme. Photo : DR

RDC, Kinshasa (ADV) – Après le Front Commun pour le Congo, “FCC”, une nouvelle structure sociale a été créée en République démocratique du Congo. Il s’agit de la Plateforme des Communautés de Base, “PCB”.

La cérémonie de sortie officielle de cette structure, s’est déroulée dimanche 14 octobre dernier à Kinshasa. Selon les membres de PCB, c’est le président Kabila, qui en est une fois de plus, l’initiateur.

Cette plateforme poursuit de ce fait, les objectifs suivants :

  • Canaliser les énergies de communautés de base à travers les structures communautaires et traditionnelles, en vue de maintenir la cohésion nationale, et arriver à la refondation de la Nation congolaise, gage du réel sentiment national et de la défense des intérêts congolais.
  • Créer une dynamique sociale pérenne pour gérer les questions fondamentales communes de paix, de sécurité, de partage et de développement de nos contrées.

Le président de cette plateforme a rendu hommage à Joseph Kabila, qui a initié cette ingénieuse idée, en vue de renforcer dans les jours qui viennent, la fraternité, la solidarité et la cohésion nationale en RDC.

“Nous invitons tous les Congolais à la prise de conscience pour qu’ensemble, nous réussissions cette œuvre grandiose afin de demeurer en Afrique Centrale un modèle d’unité et de cohésion fraternelle”, a indiqué Célestin Mbuyu.

L’actualité en RDC étant dominée par le processus électoral, le président de PCB a, dans son allocution, laissé entendre que son association va mener une campagne de proximité en vue de permettre à tous les électeurs de participer aux élections qui s’annoncent. “Après les élections, nous devrions relever les contradictions inhérentes aux aspects politiques”, a-t-il conclu.

La PCB est composée des membres de communautés de base, des notables et des acteurs socioculturels. La PCB est constituée des organes suivants :

  • Le Conseil des représentants, avec en son sein 347 membres.
  • La Coordination nationale, qui compte 44 membres.
  • Et le secrétariat technique permanent.

À l’image du Front Commun pour le Congo, la Plateforme des Communautés de Base, regorge aussi au sein de son effectif, quelques membres de l’exécutif national, à l’instar de Michel Bongongo, ministre de la Fonction publique, Henri Yav, ministre des Finances, Marie-Ange Mushobekwa ministre des Droits humains et Félix Kabange celui de l’aménagement du territoire…

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)