Gabon : le gouvernement adopte un budget de 2 807 milliards FCFA pour l’exercice 2019

Le président gabonais, Ali Bongo présidant le Conseil des ministres le 15 octobre 2018, à Libreville. Photo : Communication présidentielle gabonaise

Douala, Cameroun (ADV) – Le gouvernement gabonais a adopté, le 15 octobre, à l’issue du Conseil des ministres, présidé par le président Ali Bongo Ondimba, le projet de loi de finances 2019. Equilibré en recettes et en dépenses, ce budget est en baisse de 3,8 % par rapport à la loi de finances de 2018.

Pour l’année 2019, le gouvernement gabonais a tablé à la fois sur une hausse des recettes (+108,1 milliards FCFA pour s’établir à 2 150,3 milliards FCFA) que sur une hausse des dépenses (+113,1 milliards FCFA pour s’établir à 2 082,2 milliards FCFA). Il prévoit 656,6 milliards FCFA au titre des ressources de financements et de trésorerie. Et 724,7 milliards FCFA (-224,8 milliards FCFA) au titre des charges.

Les dépenses de personnel, eux, s’établiraient à 672,8 milliards FCFA en hausse de 5% par rapport aux prévisions initiales.

Pour le gouvernement, « cela s’explique essentiellement par le retard pris dans la mise en œuvre de certaines mesures relatives à la baisse de la masse salariale qui ont été prises en 2018 », indique le communiqué final du Conseil des ministres du 15 octobre 2018 dont ADV a obtenu une copie.

Précisons, par ailleurs, que pour l’exercice 2019, le gouvernement gabonais prévoit d’investir 423,9 milliards FCFA dans « la relance des chantiers à l’arrêt, l’amélioration du système éducatif, de l’offre de santé ainsi que la lutte contre la précarité et les inégalités», selon ce qu’a précisé le communiqué final du Conseil des ministres.

© Bur-csa – N.W / A.H / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)