Centrafrique : une maladie encore inconnue tue les ânes à Mboki à l’Est du pays

Une équipe de la Croix Rouge centrafricaine. Photo : RJDH

Bangui, Centrafrique (ADV) — Une maladie encore méconnue décime des ânes dans la ville de Mboki, située à l’Est du pays à la frontière avec la République démocratique du Congo, a appris ce jour ADV de la Croix Rouge locale.

« En deux semaines, nous avons enregistré 26 cas de décès d’ânes. Et nous avons constaté de l’écoulement de sang sur les cadavres au niveau de leurs organes génitaux et narines», a déclaré à ADV Michel Bih, président de la Croix Rouge de Mboki joint au téléphone.

Le décès en masse des ânes à Mboki intervient quelques mois après la mission effectuée dans cette ville par le ministre de la Santé Pierre Somsé et les partenaires de l’OMS suite à une alerte de suspicion des cas de maladie à virus Ebola.

Pour le président de la Croix Rouge locale, rien ne dit encore que c’est une épidémie. « Par manque d’équipement pour déterminer les causes de cette maladie, on ne peut dire le virus Ebola ni une épidémie quelconque. Mais les signes présentent des symptômes similaires à ceux du virus Ebola », a-t-il confié.

Par mesure de précaution, la Croix Rouge locale a incinéré à quelques kilomètres de la ville les corps de ces ânes et multiplie de sensibilisation à l’endroit de la population pour éviter de manipuler les corps de ces animaux.

La ville de Mboki est aujourd’hui l’une des villes où des dispositifs du mécanisme de surveillance de maladie à virus Ebola ont été créés par le ministère de la Santé avec l’appui de l’OMS. Une source du ministère de la Santé publique, notamment au service épidémiologique parle d’une mission très imminente pour constater ces cas.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV)