Le Niger autorise l’adhésion à la Convention sur la cybercriminalité

La cybercriminalité est une menace croissante sur Internet et on risque d'y être exposés. Photo : Ici Niger

NEWSROOM (ADV) – Le parlement nigérien a autorisé vendredi, le projet d’adhésion du pays à la convention sur la cybercriminalité signée le 20 janvier 2003 à Strasbourg par les Etats membres du Conseil de l’Europe et les autres Etats membres signataires.

Selon le gouvernement, en adoptant le projet de texte le 2 août dernier, cette convention est un instrument juridique qui vise la réalisation de plusieurs objectifs, notamment l’adoption d’une politique pénale commune destinée à protéger la société de la criminalité dans le cyberespace, à travers une législation appropriée et par l’amélioration de la coopération internationale.

La lutte contre le risque de l’utilisation des réseaux informatiques et de l’information électronique pour commettre des infractions pénales, la création d’un cadre de lutte contre la cybercriminalité à l’échelle internationale en matière pénale, la coopération entre les Etats et l’industrie privée dans la lutte contre la cybercriminalité, font également partie des objectifs visés par cette convention.

Après le vote par le parlement, le ministre nigérien chargé des Relations avec les Institutions, M. Barkai Issouf, s’est félicité de son adoption qui, selon lui, permettra à son pays, au regard de la numérisation et de l’ampleur que prend le terrorisme, de mutualiser les efforts dans la lutte contre la cybercriminalité.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV)