Centrafrique : création des forces spéciales au sein de l’armée nationale

Forces spéciales de l’armée nationale du RCA. Photo : DR

Bangui, Centrafrique (ADV) – Un décret présidentiel vient de créer des forces spéciales au sein de l’Armée Nationale. Le décret a été rendu le 5 octobre dernier et marque les reformes entreprises au sein des Forces Armées Centrafricaines (FACA).

Le décret N°18.265 du 05 octobre 2018 met en place ce corps spécial avec une mission spéciale au sein de l’armée nationale. Il s’agit du « Bataillons des forces spéciales », issu « des forces d’action rapide » qui existe déjà dans la configuration de l’armée centrafricaine.

« Sous Commandement du Chef d’Etat-major des Armées, le Bataillon des forces spéciales est chargé de mener des opérations autonomes, isolées ou en coordination avec les forces conventionnelles si nécessaire »,lit-on dans le décret.

Selon le décret, ce bataillon a vocation à mener des actions dites spéciales par la mise en œuvre de savoir-faire technico-tactique conventionnel spécifique.

En plus de la création de forces spéciales, le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera a créé le même jour par décret, le Bataillon des Parachutistes, une Compagnie de Renseignement, une Batterie d’Artillerie, le Bataillon de Transmission et quatre Zones Autonome de Défense autrefois appelées régions militaires.

Après la prise de pouvoir par la Séléka en 2013, l’armée centrafricaine a connu un dysfonctionnement profond jusqu’en 2016 où le pays a retrouvé l’ordre constitutionnel. Plusieurs réformes sont alors entreprises par le pouvoir de Bangui avec l’appui des partenaires européennes à travers l’EUTM-RCA mais surtout l’intervention de la Fédération de la Russie après avoir été autorisée par le Conseil de Sécurité de l’ONU à fournir les armes et l’entrainement aux Forces Armées Centrafricaines.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou – African Daily Voice (ADV)