Cameroun : un collectif de défense réclame la remise en liberté des chefs anglophones

Le séparatiste camerounais, Sisiku Julius Ayuk Tabe. Photo : BAD

NEWSROOM (ADV) – Un comité d’avocats camerounais a exigé jeudi “la libération immédiate” du leader anglophone Sisiku Julius Ayuk Tabe et de neuf autres militants arrêtés comme lui au Nigéria puis extradés au Cameroun en janvier.

“Nous demandons la libération immédiate de M. Ayuk Tabe parce qu’il a été illégalement arrêté au Nigeria et transporté au Cameroun dans des conditions terribles, dans un avion sans ceinture de sécurité”, a déclaré à Me John Fru Nsoh, chef d’un collectif de trois avocats constitué pour la défense de leaders anglophones.

Ce collectif a saisi la Cour d’appel à Yaoundé pour obtenir la libération de M. Ayuk Tabe et de neuf autres militants anglophones via une “procédure d’Habeas Corpus”.

Après le rejet en première instance de cette demande, celle-ci devait être examinée jeudi en appel mais l’affaire a été renvoyée au 1er novembre du fait de l’absence des “prévenus” au tribunal, selon Me Fru Nsoh.

© Bur-csa – N.A – African Daily Voice (ADV)