Cameroun : un collectif de défense réclame la remise en liberté des chefs anglophones

Le séparatiste camerounais, Sisiku Julius Ayuk Tabe. Photo : BAD

NEWSROOM (ADV) – Un comité d’avocats camerounais a exigé jeudi « la libération immédiate » du leader anglophone Sisiku Julius Ayuk Tabe et de neuf autres militants arrêtés comme lui au Nigéria puis extradés au Cameroun en janvier.

« Nous demandons la libération immédiate de M. Ayuk Tabe parce qu’il a été illégalement arrêté au Nigeria et transporté au Cameroun dans des conditions terribles, dans un avion sans ceinture de sécurité », a déclaré à Me John Fru Nsoh, chef d’un collectif de trois avocats constitué pour la défense de leaders anglophones.

Ce collectif a saisi la Cour d’appel à Yaoundé pour obtenir la libération de M. Ayuk Tabe et de neuf autres militants anglophones via une « procédure d’Habeas Corpus ».

Après le rejet en première instance de cette demande, celle-ci devait être examinée jeudi en appel mais l’affaire a été renvoyée au 1er novembre du fait de l’absence des « prévenus » au tribunal, selon Me Fru Nsoh.

© Bur-csa – N.A – African Daily Voice (ADV)