Libye : 200,000 milices rémunérés par l’Etat (Ghassan Salamé)

L’émissaire onusien pour la Libye Ghassan Salamé. Photo : Reuters

Alger, Algérie (ADV) – L’émissaire onusien pour la Libye Ghassan Salamé, a révélé le 07 octobre, au quotidien londonien arabophone Al Hayat, que près de 200.000 combattants appartenant aux milices activant en Libye, sont payés par les autorités libyennes.

« L’Etat libyen, assure depuis cinq ans les salaires des combattants des milices, lesquels prennent leurs instructions des autorités officielles, ainsi que des chefs des milices », a-t- il assuré, en affirmant que le nombre de milices activant sur le territoire libyen est de 1200.

Les autorités libyennes puisent ses sources de financements l’extorsion des établissements financiers publics et des institutions souveraines, le control des ports pétroliers et marchands et des secteurs économiques sensibles, le trafic d’êtres humains et d’hydrocarbures ainsi que la contrebande des produits alimentaires subventionnés vers les pays voisins.

Ghassan Salamé indique que ces combattants seront triés prochainement, entre éléments qui seront destinés aux services de sécurité du pays, comme la police, d’autres, réintègreront une vie civile, et d’autres, qui pensent à quitter le pays. A ce propos, ce diplomate libanais, en charge du dossier libyen depuis juin 2017, affirme que sa préoccupation actuelle dans le pays, consiste en la préparation de nouvelles structures de police nationale et de commissariats, ainsi que le rétablissement de nouveaux services de sécurité et de renseignements.

© Bur-csa – A.H / De notre correspondante régionale Selma Kasmi – African Daily Voice (ADV)