Kenya : la Banque mondiale lance une plateforme d’observation agricole

La création d’une plateforme expérimentale d’observation agricole au Kenya. Photo : Radio Psaumes

NEWSROOM (ADV) – Une plateforme expérimentale d’observation agricole, a été lancée par la Banque mondiale et l’Organisation pour la recherche sur l’agriculture et l’élevage du Kenya (KALRO), destinée à faciliter l’accès à des données géospatiales de météorologie agricole en haute résolution.

Ladisy Chengula, spécialiste en économie agricole auprès de la Banque mondiale, a déclaré que cette plateforme permettrait de relayer toutes sortes d’informations sur les probabilités de sécheresse ou d’inondations dans le pays.

Cette plateforme pilote, d’un coût de 100 millions de dollars américains, aidera les dirigeants kenyans à mieux prédire les périodes de pluie ou de sécheresse, et donc à en informer à temps les agriculteurs, a-t-il indiqué.

Après le Kenya, cette plateforme sera également lancée en Ethiopie et dans les pays du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), a-t-il ajouté.

Eliud Kireger, directeur général du KALRO, a indiqué que 35 membres du personnel étaient en train d’être formés à l’analyse prédictive et à son application à l’agriculture.

Les pluies erratiques, les épidémies, les inondations, les conflits, les vols de bétail, la sécheresse et la volatilité des prix sont autant de menaces aux secteurs kenyans de l’agriculture et de l’élevage, a-t-il souligné.

Face aux conditions climatiques hostiles qui affectent l’agriculture, il est devenu nécessaire de s’appuyer sur l’analyse prédictive des données pour obtenir de meilleurs renseignements et pour formuler des prévisions.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV)