Cameroun : le candidat Maurice Kamto s’autoproclame vainqueur de la présidentielle 2018

Maurice Kamto face à la presse lundi 08 octobre à Yaoundé. Photo : Afrique media Yaoundé

Douala, Cameroun (ADV) – L’un des candidats à la présidentielle au Cameroun, Maurice Kamto, s’est autoproclamé, le lundi 8 octobre 2018, vainqueur de la présidentielle du 07 octobre, moins de 24 heures après la fermeture des bureaux de vote.

Dans une brève allocution, le candidat Maurice Kamto du MRC a annoncé sa victoire à l’élection présidentielle de 2018. « J’ai reçu mission de tirer le penalty, je l’ai tiré et je l’ai marqué », a déclaré M. Kamto à la presse à Yaoundé. « J’ai reçu du peuple un mandat clair que j’entends défendre jusqu’au bout », a-t-il déclaré.

>>> À LIRE AUSSI – Cameroun : l’élection présidentielle s’est déroulée sans perturbation majeure (gouvernement)

Sans donner de chiffres, ni de pourcentages, et même sans avoir indiqué sur quoi il basait ses affirmations, le candidat Maurice Kamto a invité le Président, Paul Biya, à accepter la défaite et prôner une transition dans le calme. « J’exhorte le président sortant à œuvrer pour une transition paisible », a-t-il déclaré dans sa déclaration.

Un autre candidat à la présidentielle, Garga Haman Hadji, président de l’ADD, a invité Maurice Kamto au respect de la légalité, il a affirmé que « Maurice Kamto est le président des réseaux sociaux ». « Il y a des gens qui sont tellement pressés de devenir président de la République, qu’ils constatent qu’ils ne peuvent peut-être pas le devenir alors ils prennent les devants en s’autoproclamant président de la République. Et si c’était aussi facile, il y aurait autant de présidents de la République que des Camerounais. Il faut quand même qu’on soit un peu plus sérieux », a-t-il déclaré.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a pour sa part, déclaré qu’a travers cette proclamation, Maurice kamto s’est mis « hors-la-loi ». « Quiconque se met en travers des institutions nationales rencontrera naturellement la rigueur de la loi, parce que la force appartient à la loi », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse qu’il a tenue le 8 octobre 2018.

Rappelons que cette auto-proclamation de Maurice Kamto intervient alors que trois jours avant le déroulement de l’élection, le directeur de campagne du candidat Maurice Kamto confiait à la presse nationale et internationale que son candidat était convaincu de sa victoire et que si d’aventure tel n’était pas le cas, il était prêt au prix du sang s’il le faut, à se battre pour protéger sa victoire.

© Bur-csa – A.H – N.W / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)