RDC : réunion transfrontalière des pays d’Afrique pour éviter la propagation de l’Ebola

Un centre de traitement d’Ebola à Béni. Photo : DR

RDC, Kinshasa (ADV) – Le ministère de la Santé publique dans son rapport du 7 octobre dernier sur la situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola qui sévit dans la province du Nord-Kivu, a indiqué qu’afin d’éviter que le nombre total de cas varie (à la hausse ou à la baisse) quotidiennement, les cas suspects ont été placés dans une catégorie séparée.

“Ainsi, les cas suspects dont les tests laboratoires se sont révélés positifs seront ajoutés dans la catégorie des cas confirmés alors que ceux qui sont négatifs (non cas) seront retirés du tableau”, précisent les équipes de la riposte contre Ebola.

Au total, 177 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 142 confirmés et 35 probables. Sur les 142 confirmés, 78 sont décédés et 50 sont guéris. Les autres détails se présentent de la manière suivante :

  • 11 cas suspects sont en cours d’investigation.
  • 2 nouveaux cas confirmés, dont 1 à Beni et 1 à Butembo.
  • 3 nouveaux cas probables à Beni.

Les investigations approfondies autour des 5 derniers cas confirmés de Béni ont permis d’identifier 3 cas probables, qui sont des personnes décédées et qui ont été enterrées sans être préalablement testées.

>>> À LIRE AUSSI – RDC/Ebola : résultats « négatifs » à Kisangani

Les équipes de la riposte, signalent en outre, que 2 nouveaux décès de cas confirmés dont 1 à Tchomia et 1 à Beni et une nouvelle personne guérie à Beni, ont été signalés.

Une délégation de la République démocratique du Congo a été invitée à participer à la réunion transfrontalière entre les pays d’Afrique de l’Est du 02 au 04 octobre 2018 à Entebbe, en Ouganda.

L’objectif de la réunion était d’améliorer la collaboration transfrontalière en matière de surveillance des maladies, de préparation et de réponse aux situations d’urgence en Afrique de l’Est.

“Les discussions ont essentiellement porté sur les mesures à prendre pour éviter une propagation de l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri”, précise le ministère de la Santé publique.

>>> À LIRE AUSSI – Ebola en RDC : dix morts confirmées

Les pays participants ont travaillé à l’élaboration d’un plan d’action pour renforcer leurs activités de surveillance transfrontalière, leur préparation aux situations d’urgence et leurs mécanismes de réponse aux maladies, en définissant des rôles et des responsabilités claires pour les diverses parties présentes.

“La réunion rassemblait des participants venus de la République démocratique du Congo, de l’Ouganda, du Burundi, du Soudan du Sud, de la Tanzanie, du Kenya, et du Rwanda”, conclut le rapport dudit ministère.

Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 14.869 personnes ont été vaccinées, dont 5.072 à Beni, 4.269 à Mabalako, 1.663 à Mandima, 1.352 à Katwa, 1.100 à Butembo, 427 à Bunia, 355 à Tchomia, 270 à Masereka, 240 à Komanda, 121 à Oicha.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)