Cameroun : l’élection présidentielle s’est déroulée sans perturbation majeure (gouvernement)

Les camerounais ont choisi, le 07 octobre 2018, leur futur président parmi neuf candidats en lice. Photo : RFI

Douala, Cameroun (ADV) – Les Camerounais se sont rendus aux urnes, hier, dimanche 07 octobre 2018, pour élire leur président. Deux heures après la fermeture des bureaux de vote, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji a rencontré la presse pour faire le point du déroulement du scrutin.

« Après la fermeture des bureaux de vote, les informations concordantes en ma possession, indiquent que les opérations électorales se sont globalement déroulées sur l’ensemble du territoire national dans le calme, la sérénité et la transparence. En dehors de quelques incidents mineurs à l’instar de ceux enregistrés à Makenene et à Baham, j’insiste sur le fait que l’élection présidentielle s’est déroulée sans perturbation majeure dans les 360 arrondissements du Cameroun et dans les 24 988 bureaux de vote », a affirmé, le ministre de l’Administration territoriale dans une déclaration dont ADV a obtenu copie.

>>> À LIRE AUSSI – Cameroun / Présidentielle 2018 : tentative de perturbation du déroulement du scrutin

Paul Atanga Nji a, par ailleurs, mis en garde tous ceux qui tenteront d’enfreindre la loi en matière de proclamation des résultats.

«Le processus relatif à l’élection présidentielle est encadré par des lois connues de tous. J’en appelle donc au respect scrupuleux des dites lois et des procédures qui régissent le contentieux électoral. Je tiens, à cet effet, à souligner que la proclamation des résultats officiels de l’élection présidentielle relève de la compétence exclusive du Conseil constitutionnel. Personne n’a le droit de se substituer à cette instance juridictionnelle. Toute forme de remise en cause du verdict des urnes en dehors des voies légales, ne sera pas tolérée. Et je dis bien de qui que ce soit», a averti le ministre.

Au lendemain de la présidentielle, les décomptes des voix se poursuivent donc sur l’ensemble du territoire national.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)