RDC : La CENI et les candidats présidents veulent mettre fin à leurs divergences

Les candidats ont salué le fait que le processus évolue. Photo : CENI

Kinshasa, RDC (ADV) – La réunion annoncée entre d’une part, le bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante “CENI”, et d’autre part, les 21 candidats présidents de la République, a bel et bien eu lieu ce jeudi 4 octobre 2018.

Une rencontre il faut le dire, qui n’a pas permis du coup, de lever l’équivoque sur les points de discorde entre différentes parties prenantes au processus électoral congolais, notamment la machine à voter ou encore les 10 millions d’électeurs sans empreintes digitales.

Une seule résolution est assortie de cette réunion, celle de la mise en place d’une structure qui aura pour mission, de trouver des voies et moyens pour mettre fin aux différends.

“Les candidats ont salué d’abord le fait que le processus évolue mais en plus de ça, ils ont présenté certaines préoccupations concernant certaines questions techniques. À cet effet, les candidats et la CENI se sont mis d’accord pour qu’une commission technique soit mise en place, et cette commission devra permettre d’approfondir toutes ces questions”, a déclaré Corneille Nangaa, président de la CENI, au terme de la réunion.

L’opposition a pour sa part, soumis ses préoccupations à la Centrale Électorale, relatives, à la tenue de bonnes élections, selon elle. Au nombre de 6 au total, elles sont les suivantes :

  1. La problématique de la machine à voter qui est une modalité de vote électronique interdite par la loi électorale du processus en cours.
  2. Le nettoyage du fichier électoral conformément au rapport de l’OIF.
  3. Le financement du processus électoral et du plan de décaissement à ce jour, ainsi que de la transparence des élections en l’absence d’observateurs internationaux.
  4. La problématique de la logistique et de la sécurisation du processus électoral avant, pendant et après le vote.
  5. Les dispositions prises pour la tenue des élections dans les zones insécurisées (Nord-Kivu, Ituri, Kasaï).
  6. Le remplacement sans délai du délégué de l’UDPS au sein du bureau de la CENI, conformément à l’accord de la Saint Sylvestre.

Les opposants ont, dans leur déclaration faite à l’issue de cette réunion, appelé la population congolaise à demeurer vigilante, et au cas échéant, appliquer l’article 64 de la constitution de la RDC, pour s’opposer à une parodie d’élections.

Une deuxième réunion de ce genre, est prévue dès la semaine prochaine, selon des sources proches de la CENI, pour la poursuite des débats, dans l’optique de converger les vues des uns et des autres.

© Bur-csa – DP-RC / De notre correspondant régional Jephté Kitsita – African Daily Voice (ADV)