Gabon : signature d’un contrat de service pour la certification et la traçabilité du bois

La signature de la convention sur la traçabilité des grumes a eu lieu à la ZERP de Nkok le 3 octobre 2018. Photo : Gabonactu

Douala, Cameroun (ADV) – Gabon spécial economic zone (GSEZ), la filiale du groupe singapourien Olam, la société française d’ingénierie forestière et industrielle du bois (FRMI) et l’ONG de droit gabonais Brainforest ont  paraphé, le 03 octobre dernier, la signature d’un contrat de service pour la certification et la traçabilité à 100% des grumes rentrant dans la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok, situé à 27 km de la ville de Libreville.

A travers cette décision, GSEZ entend s’assurer de la légalité et de la traçabilité de l’ensemble de ses approvisionnements en grumes. «Grace à ce partenariat, nous allons pouvoir contrôler la légalité de l’intégralité des grumes qui rentrent dans la ZERP de Nkok et ainsi garantir la conformité aux droits de l’ensemble grumes transformées », a déclaré au terme de la signature le Docteur Bernard Cassaigne, PDG du groupe FRMi. Selon lui, en 2019, le million de mètres cubes de grumes qui doit transiter par la ZERP de Nkok sera tracé et cadré; soit plus d’un tiers de la production nationale.

La traçabilité des grumes se fera  depuis la forêt jusqu’aux usines de la ZERP de Nkok pour la  transformation.

Le processus de labellisation du bois au Gabon est désormais amorcé. Le président Ali Bongo a d’ailleurs annoncé, il y a quelques jours, que 2022 est la date butoir pour la certification de toutes les concessions forestières du pays.

© Bur-csa / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)