Afrique du Sud : Les Britanniques investissent dans les énergies renouvelables

Le projet de stockage d’énergie. Photo : DR

Casablanca, Maroc (ADV) – À l’issue de la tournée africaine de la Première Ministre britannique Theresa May en Août 2018, Londres a annoncé son soutien au projet de stockage d’énergie en Afrique du Sud à hauteur de 56 millions de livres, soit 72 millions de dollars.

L’Afrique du Sud s’est engagée à produire et à consommer une énergie propre, mais il n’est pas toujours évident d’assurer la stabilité du système alors que la production d’énergies renouvelables est intermittente par nature.

En période de saison sèche par exemple, le débit des cours d’eau baisse occasionne une baisse de la production des barrages.

En saison pluvieuse, c’est plutôt la capacité de production d’une centrale solaire qui chutera. Pour faire face à cet handicap, l’Afrique du Sud souhaite fortement investir dans le stockage d’énergie par batteries.

Des scientifiques ont récemment développé et testé avec succès la fameuse batterie à sel sud-africaine. La Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) estiment que 500 millions de dollars seront nécessaires pour produire ces batteries à grande échelle.

Le stockage sur batterie consiste à stocker de l’électricité pour qu’elle puisse être utilisée plus tard, ce qui est important pour combler les lacunes lorsque le ciel est couvert ou qu’il n’y a pas de vent. Ces batteries rendent crédible l’alternative aux combustibles fossiles comme le charbon et le gaz, en sécurisant l’approvisionnement énergétique issu d’énergies renouvelables », a expliqué le gouvernement britannique.

© Bur-csa – Oumaima Mourtada – African Daily Voice (ADV)