Afrique-Amérique du Sud : le premier câble à fibre optique ouvre ses portes pour le trafic commercial

Chantier de fibre optique. Photo : DR

Casablanca, Maroc (ADV) – Le premier système de câble sous-marin en fibre optique à connecter l’Afrique et l’Amérique du Sud dans l’hémisphère sud-est maintenant ouvert au trafic commercial, a déclaré l’opérateur Angola Câbles cette semaine, deux ans et demi après le début des travaux.

La société japonaise NEC Corporation a commencé à travailler sur le système de câble de l’Atlantique Sud (SACS), d’un coût de 160 millions de dollars, en avril 2016. Le projet était partiellement financé par la Banque japonaise pour la coopération internationale.

Le câble a ouvert ses portes jeudi 27 septembre et relie directement Fortaleza au Brésil à la capitale angolaise Luanda et permettra des transmissions de données internationales à grande vitesse et à grande capacité de l’Afrique vers les Amériques, multipliant par cinq la vitesse actuelle.

Depuis Fortaleza, SACS peut également être connecté à un autre système de câble qui s’étend jusqu’à Miami en Floride, permettant à l’Angola et à l’Afrique de se connecter directement aux États-Unis.

António Nunes, PDG d’Angola Câbles, a déclaré que la commercialisation du câble «change la donne» lorsqu’il s’agit de la connectivité des données et des services entre les deux continents.

Il a déclaré dans un communiqué publié jeudi: «En développant et en connectant des écosystèmes permettant l’échange local et régional du trafic IP local, l’efficacité des réseaux qui desservent l’hémisphère sud peut être grandement améliorée. Au fur et à mesure que ces développements progresseront, ils auront un impact considérable sur la croissance et la configuration futures de l’Internet mondial. »

© Bur-csa – Oumaima Mourtada – African Daily Voice (ADV)