Maroc : la Banque centrale revoit ses prévisions de croissance économique pour 2018

Sa Majesté le roi Mohammed VI reçoit Abdellatif Jouahri, Gouverneur de la Banque centrale. Photo : La MAP

Casablanca, Maroc (ADV) – La croissance économique du Maroc devrait passer de 4,1% en 2017 à 3,5% en 2018 et à 3,1% en 2019, a-t-on appris mardi des prévisions de Bank Al-Maghrib (Banque centrale du Maroc).

“Les dernières données des comptes nationaux relatives au premier trimestre 2018 font ressortir un ralentissement en glissement annuel de la croissance de 3,5% à 3,2%, recouvrant une décélération de 14,8% à 2,5% de la progression de la valeur ajoutée agricole et une amélioration du rythme des activités non agricoles de 2% à 3,4%. Ces tendances devraient se poursuivre à moyen terme, la croissance nationale devant revenir, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib, de 4,1% en 2017 à 3,5% en 2018 et à 3,1% en 2019”, indique la Banque centrale dans un communiqué publié à l’issue de la 3e réunion trimestrielle de son conseil tenu mardi.

La valeur ajoutée agricole s’accroîtrait de 5,1% cette année puis enregistrait, sous l’hypothèse d’une campagne agricole normale, un recul de 1,6% en 2019, estime la banque, ajoutant qu’en revanche, les activités non agricoles poursuivraient leur redressement, avec une croissance de 3,3% en 2018 et de 3,7% en 2019.

Quant à l’inflation, elle devrait terminer l’année 2018 sur une moyenne de 2,1%, avant de s’établir à 1,2% en 2019, alors que sa composante sous-jacente continuerait à évoluer à des niveaux modérés, avoisinant 1% en 2018 et 1,2% en 2019.

La Banque a également noté, qu’après avoir évolué à des niveaux faibles en 2017, l’inflation a été en hausse sensible au cours des six premiers mois de l’année 2018, tirée par le renchérissement des produits alimentaires à prix volatils et des produits réglementés.

© Bur-csa – N.A – African Daily Voice (ADV)