Cameroun: le gouvernement va rapatrier ses ressortissantes « réduites en esclavage » au Koweït

Une dizaine de Camerounaises en détresse au Koweit. Photo : YouTube

Douala, Cameroun (ADV) – Le ministère des Relations extérieures a annoncé, le 25 septembre, le retour au Cameroun d’une quinzaine de femmes « en situation de détresse » au Koweït, a appris l’agence de presse ADV.

«Informé de la situation, le ministère des Relations extérieures a instruit l’Ambassade du Cameroun en Arabie Saoudite, afin de recouper l’information. Il en ressort que les concernées, dont le nombre est passé de onze à quatorze, sont actuellement prises en charge par le département des affaires sociales du gouvernement koweïtien. Les autorités camerounaises à travers la représentation diplomatique de Riyad, ont délivré des laissez-passer à l’ensemble du groupe, afin de faciliter leur retour au Cameroun d’ici le 10 octobre prochain», peut-on lire dans le communiqué dont ADV a obtenu copie.

Le ministère des Relations extérieures recommande la plus grande prudence et « tient à sensibiliser les candidats à l’immigration à plus de vigilance, afin de ne pas tomber dans les pièges de vendeurs d’illusions, contribuant ainsi à alimenter une chaine criminelle se nourrissant essentiellement de leur détresse».

Dans une vidéo diffusée le week-end dernier sur les réseaux sociaux, des ressortissantes camerounaises travaillant comme femmes de ménages au Koweït se plaignaient de la confiscation de leurs passeports par leurs employeurs koweitiens, qu’elles accusaient également, d’actes de tortures et de traitement inhumains.

© Bur-csa – N.A / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)