Algérie- Pétrole : les premiers forages off-shore seront lancés en début 2019

Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de la compagnie nationale des Hydrocarbures Sonatrach. Photo : APS

Alger, Algérie (ADV) – Les premiers forages algériens en off-shore seront lancés en début 2019, a indiqué lundi 24 septembre, à Alger le PDG de la compagnie nationale des Hydrocarbures Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a appris ADV.

“On va bientôt avoir la première exploration forage pour le off-shore. C’est très intéressant pour nous. C’est certain, il y a du potentiel. D’après les études préliminaires, il y a de très bonnes perspectives. Maintenant, il faut qu’on attende encore de voir. Mais je pense que dès l’année prochaine, on commencera à faire les premiers forages”, a déclaré le PDG de Sonatrach.

Annoncés depuis 2015, les projets de forage off-shore, notamment ceux réalisés au large des villes de Bejaïa et d’Oran (Nord du pays), étaient au stade d’évaluation des données sismiques, selon des révélations faites par M. Ould Kaddour en mars dernier.

Un mois plus tard, la première compagnie nationale avait affirmé que des multinationales pétro gazières, à l’instar de l’américaine Anadarko, de la française Total, de l’italienne Eni, et de la norvégienne Statoil, avaient exprimé leur intérêt à se joindre à Sonatrach pour pouvoir développer l’activité du forage en off-shore en Algérie. Les études étaient alors en cours pour déterminer le potentiel des ressources en Hydrocarbures en off-shore algérien.

Les zones off-shore susceptibles de contenir des hydrocarbures sont situées entre 2.000 et 2.500 mètres de profondeur, selon les résultats des premières études sismiques réalisées en 2015.
Il conviendrait de souligner ici, que le coût d’un seul forage en mer, se situerait autour de 100 millions de dollars.

© Bur-csa – N.W / De notre correspondante régionale Selma Kasmi – African Daily Voice (ADV)