Libye : une force militaire conjointe met fin aux combats à Tripoli

L’armée nationale libyenne. Photo : RT

Casablanca, Maroc (ADV) – Le Premier ministre du gouvernement libyen soutenu par l’ONU, Fayez Serraj, a décidé dimanche de créer une force militaire conjointe pour mettre fin aux affrontements dans le sud de Tripoli, la capitale du pays.

“Il a été décidé de créer une force militaire conjointe qui sera appelée la Force conjointe de Résolution des conflits et de Rétablissement de la sécurité. Placée sous le commandement de la Zone militaire de l’Ouest, elle comptera trois bataillons d’infanterie légère et des unités du ministère de l’Intérieur”, selon un communiqué annonçant cette décision.

Cette force sera chargée d’assurer le retour à la normale dans les zones touchées par les combats.

Tripoli a récemment été le théâtre de violents combats entre les forces gouvernementales et les miliciens de la “Septième Brigade”, originaire de la ville de Tarhuna, à quelque 80 km au Sud-est de Tripoli. Les combats ont tué 78 personnes et en ont blessé 210 autres.

Suite à ces incidents, la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), a négocié un accord de cessez-le-feu entre les parties en conflit pour mettre fin aux violences. La Septième Brigade a cependant menacé de mettre fin à la trêve à Tripoli et de reprendre le combat, pour “éliminer le crime et les bandes armées à Tripoli”.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV)