Tchad : la Banque mondiale accorde 60 millions de dollars aux réfugiés et communautés d’accueil

Un don de 60 millions de dollars de la Banque mondiale en soutien aux réfugiés et communautés d’accueil. Photo : alwihdainfo

Douala, Cameroun (ADV) – Le Conseil d’Administration du Groupe de la Banque mondiale a approuvé, le 12 septembre, un don de 60 millions de dollars, soit 34 milliards de FCA, au Tchad. Un don qui permettra aux réfugiés et aux communautés d’accueil d’améliorer leur accès aux services de base.

Dans un communiqué signé le 12 septembre 2018, la Directrice des opérations Banque mondiale pour le Tchad, a expliqué le bien fondé de cette aide.

« Depuis plus d’une décennie le Tchad accueille des réfugiés provenant du Soudan, de la Centrafrique et des zones affectées par les attaques meurtrières de Boko Haram. Ce don vient en complément à ce que les communautés locales, le Gouvernement du Tchad et les agences internationales apportent comme aide déjà aux quelques 450 000 réfugiés. Ce projet vise à créer les conditions pour une intégration progressive des réfugiés dans le contexte social et économique du pays et renforcer le système national de prise en charge des réfugiés », a déclaré Soukeyna Kane, la Directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Tchad, dans le communiqué.

Ce don s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui aux Réfugiés et aux Communautés d’Accueil (PARCA). Le projet avait été préparé par un Comité technique interministériel présidé par le Ministère de l’Economie et de la Planification du Développement du Tchad, en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), le Programme Alimentaire mondiale (PAM), la Protection civile et Opérations d’Aide humanitaire européennes (ECHO) et d’autres agences.

Précisons que les bénéficiaires directs et indirects du projet sont estimés à environ 1,1 million de personnes, dont 30% à 50% de réfugiés ; et sont localisés dans les régions qui abritent les refugies à l’Est, au Sud et autour du Lac Tchad.

© Bur-csa – N.A / De notre correspondante régionale Vanessa Ngadi Kwa – African Daily Voice (ADV)