Les funérailles nationales de Kofi Annan ont débuté à Accra

L’ancien secrétaire général des Nations unies, Prix Nobel de la paix en 2001, est mort le 18 août à l’âge de 80 ans. Photo : AFP

ar

Casablanca, Maroc (ADV) – Les funérailles nationales de l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, ont commencé jeudi matin dans son pays natal, le Ghana, où se sont rendus de nombreux chefs d’Etat et dirigeants du monde entier.

La cérémonie, sobre et religieuse, se déroule au Centre international de conférences d’Accra, et marque la fin de trois jours de deuil national, où Ghanéens et dignitaires ont pu rendre un dernier hommage à Kofi Annan et se recueillir devant son cercueil.

Monseigneur Daniel Sarfo, évêque de Kumasi, ville d’origine de M. Annan a ouvert les cérémonies par ces mots: “Aujourd’hui, une page de l’histoire se joue au Ghana. L’un de nos fils illustres se trouve devant nous. Nous sommes reconnaissants à Dieu, qu’il l’ait utilisé pour réaliser son travail d’humanité et de paix”.

“Aujourd’hui, il a fini sa mission”, a déclaré l’homme d’église avant que l’orchestre national entame une longue série de chants religieux anglicans.

Depuis lundi, des posters immenses avec son portrait ont été installés dans Accra pour rappeler que cet enterrement est avant tout “la célébration de la vie” de celui que le président ghanéen à qualifié d’un des hommes “les plus illustres de sa génération”.

© Bur-csa – N.A – African Daily Voice (ADV)