Centrafrique : démarrage des audiences criminelles à Berberati

Les membres du Jury de la cour criminelle de Berberati. Photo : PNUD

Bangui, Centrafrique – (ADV) Les audiences criminelles vont reprendre ce 13 septembre 2018 à Berberati à l’ouest du pays, après plus de 10 ans d’inactivité, a appris ADV des sources judiciaires de Berberati.

« Assoir l’autorité de l’Etat, assoir l’autorité judiciaire et faire appliquer la loi, c’est la mission de cette audience criminelle. Ceux qui ont commis des crimes et ont détenu illégalement des armes sont les concernés», a déclaré à ADV, le président de la cour Pascal Delimo.

33 accusés se présenteront devant la barre. Ils viennent des préfectures de la Mambéré Kadéi et de la Sangha Mbaéré. « Nous avons 25 détenus qui seront jugés et 8 autres seront jugés par contumace », a précisé Pascal Delimo.

C’est pour la première fois depuis plus de dix ans que la Cour criminelle siège à Berberati, en dehors du siège de la Cour d’Appel qui se trouve à Bouar à l’ouest du pays. Elle est organisée grâce à l’appui du PNUD-RCA dans le cadre de la lutte contre l’impunité en Centrafrique.

Après la mise en place du bureau des membres du jury le 5 septembre au palais de justice de Berberati, les choses se précisent pour la tenue de cette session, quelques jours après la clôture de celle de Bangui.

La lutte contre l’impunité et la restauration de l’autorité de l’Etat à travers la justice font partie des priorités du gouvernement centrafricain avec l’appui de ses partenaires.

Bur-csa – N.W / De notre correspondant régional Fridolin Ngoulou– African Daily Voice (ADV)