Maroc: un nouvel élan à l’économie nationale

Saad Eddine El Otmani, chef du gouvernement et Salaheddine Mezouar, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Photo : La MAP

Casablanca, Maroc (ADV) – Le chef du gouvernement Saad Eddine El Otmani et le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, ont tenu, vendredi à Rabat, une séance de travail en présence d’une délégation composée de membres du bureau de la Confédération et de plusieurs ministres notamment le ministre de l’Économie et des Finances, le ministre de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, chargé de l’investissement.

Dans un communiqué conjoint, les deux parties relèvent que cette réunion visait à renforcer la dynamique de l’action commune, dans le cadre d’une démarche volontariste, et à dégager les mesures à même de consolider la confiance des acteurs économiques, relancer la croissance et accélérer le rythme de création d’emplois.

En parfaite harmonie avec les orientations contenues dans les discours de SM le roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du Trône et de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, le gouvernement et la CGEM ont notamment abordé les moyens de multiplier les efforts en faveur de l’emploi des jeunes, l’encouragement des PME et des entreprises innovantes, la simplification des procédures. M. El Otmani a présenté les grandes lignes de la politique gouvernementale sur un ensemble de réformes relatives à l’amélioration du climat des affaires et à l’encouragement de l’investissement privé, précise le communiqué.

M. Mezouar, a, pour sa part, évoqué plusieurs axes et réformes prioritaires pour le secteur privé et a exprimé sa satisfaction quant au climat qui a marqué la rencontre CGEM – gouvernement. Il a également affirmé l’adhésion forte et responsable de l’entreprise à toutes les initiatives qui permettent de dynamiser l’investissement et accélérer la croissance économique et le développement social.

Les deux parties ont convenu de tenir une prochaine rencontre dans deux semaines lors de laquelle doivent être exposés les résultats des projets précités, a conclu la même source.

© Bur-csa – N.W – African Daily Voice (ADV)