La police kenyane s’excuse pour l’arrestation injustifiée de ressortissants chinois

Une brigade de la police Kenyane. Photo : DR

Casablanca, Maroc (ADV) – La police kenyane s’est excusée jeudi pour avoir pris d’assaut et brièvement détenu des journalistes chinois de la chaîne télévisée CGTN (China Global Television Network) à Nairobi.

Mercredi, une descente de police a eu lieu dans les bureaux de CGTN à Nairobi, à l’issue de laquelle plusieurs journalistes et membres du personnel de cette entité chinoise ont été arrêtés au pretexte qu’ils auraient travaillé illégalement au Kenya.

Charles Owino, porte-parole de la police kenyane, a regretté cet incident, affirmant que celui-ci était dû à de mauvaises informations sur le statut des ressortissants chinois en question.

“Cette opération reposait sur des informations erronées concernant leur statut migratoire. Nous présentons nos excuses sincères pour cet incident. Les personnes arrêtées ont été relâchées peu après”, a indiqué M. Owino aux médias à Nairobi.

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué lors d’un point-presse à Beijing que la partie kenyane s’était excusée auprès de la Chine pour le comportement inapproprié de ses forces de l’ordre. Elle s’est engagée à renforcer la gestion de ses officiers de terrain ainsi que les normes et le protocole de maintien de l’ordre afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

“Nous avons appris que cette descente s’inscrivait dans une opération de la police kenyane pour agir contre les immigrés clandestins, qui ne ciblait ni ne se limitait aux ressortissants chinois”, a ajouté Mme Hua.

Mme Hua a ajouté que le ministère chinois des Affaires étrangères souhaitait saisir cette occasion pour rappeler aux Chinois expatriés de suivre scrupuleusement les procédures légales concernant leur activité et résidence locales.

© Bur-csa – N.A – African Daily Voice (ADV)