Libye : le maréchal Haftar menace de marcher sur Tripoli et affirme avoir le soutien de plusieurs forces locales

Le maréchal Khalifa Belqasim Haftar, commandant en chef de l'Armée nationale libyenne. Photo : AFP

Alger, Algérie (ADV) – Après plus de dix jours du déclenchement de la bataille de Tripoli, le maréchal Khalifa Belqasim Haftar, commandant en chef de l’Armée nationale libyenne, a annoncé, dans un discours télévisé diffusé jeudi soir, son intention de marcher sur Tripoli.

« Nous allons marcher sur Tripoli au moment adéquat et cette question est minutieusement étudiée », a-t-il déclaré. Puis d’ajouter : « Aujourd’hui, 85% de la population de Tripoli soutient l’armée nationale ».

Le commandant en chef de l’armée libyenne basée à Tobrouk (dans l’est du pays) a affirmé avoir le soutien des villes de Zinten Misrata, Zad, ainsi que des localités du sud du pays.

« Nous avons mené plus de 200 batailles depuis 2014 et nous n’en avons perdu aucune », a tenu a rappelé l’homme fort de la Libye, en précisant que son armée reste toujours engagée à respecter l’accord signé en mai 2018 à Paris.

Pour rappel, les combats débutés le 26 aout dans la banlieue sud de Tripoli, puis dans toute la capitale, ont fait 63 morts et 200 blessés. L’accord de cessez-le-feu, ratifié le 04 septembre sous l’égide de l’ONU, a été violé quelques heures plus tard.

© Bur-csa – DP-RC / De notre correspondante régionale Selma Kasmi – African Daily Voice (ADV)