L’expansion de la peste menace les cultures en Afrique, avertissent les experts

Mesures de précautions en crainte que la peste se répande. Photo : DR

Casablanca, Maroc (ADV) – La propagation d’un ravageur de la chenille légionnaire d’automne (Spodoptera frugiperda) peut entraîner une famine généralisée en Afrique, ont averti aujourd’hui des experts lors d’une conférence sur l’agriculture dans cette capitale.

Les régimes climatiques causés par le réchauffement de la planète et l’infestation accrue de ce fléau, découverts en Afrique en 2016 et apparemment en provenance d’Amérique du Sud, favorisent la multiplication dynamique du ver résistant aux pesticides.

La peste est actuellement présente dans 44 pays, avec une augmentation nette de plus de 50% par rapport à l’année précédente où elle était de 28, selon un rapport distribué dans le conclave.

Le ravageur peut être dévastateur car l’apparition des pluies n’a pas un schéma fixe et lorsque vous associez la sécheresse et la présence de l’insecte.

Le scénario est sombre pour plusieurs pays d’Afrique confrontés depuis des années à de longues sécheresses cycliques, aggravées dans certains d’entre eux, comme le Sud-Soudan, le plus jeune pays de la planète, par des conflits armés, une combinaison fatale.

© Bur-csa – Oumaima Mourtada – African Daily Voice (ADV)