Le Nigéria exige de MTN un redressement fiscal de 2 milliards de dollars

Le sud-africain MTN, est le premier opérateur africain de télécommunications. Photo : Le Monde

Casablanca (ADV) – Le Nigeria a exigé du géant des télécoms sud-africain MTN le paiement de 2 milliards de dollars d’arriérés d’impôts, quelques jours à peine après lui avoir ordonné le rapatriement de 8,13 autres milliards sortis à ses yeux illégalement du pays.

Dans un bref communiqué publié mardi, MTN a confirmé que le parquet général nigérian lui avait fait parvenir “une note dans l’intention de recouvrer une somme de 2 milliards de dollars (1,73 milliard d’euros) de MTN Nigeria”.

“Après un examen approfondi, MTN Nigeria pense avoir totalement payé les montants dus dans le cadre de ce différend fiscal”, a ajouté le groupe sud-africain.

La révélation, à la surprise générale, de cette ardoise fiscale a fait perdre mardi au titre MTN jusqu’à 7,5% de sa valeur, presque à son plus bas niveau depuis dix ans.

La Banque centrale nigériane (CBN) a engagé la semaine dernière un bras de fer avec le géant des télécoms en lui ordonnant de rapatrier dans ses coffres plus de 8 milliards de dollars.

Elle a épinglé dans la foulée les quatre banques qui ont effectué ces transferts d’argent entre 2007 et 2015 sans avoir, selon ses accusations, rempli les formulaires nécessaires ou avec des titres frauduleux. Elles devront lui payer une amende de 5,87 milliards de nairas (14 millions d’euros).

Ce conflit risque d’alourdir le climat économique au Nigeria, déjà plombé par la grave récession de 2016 et la pénurie de devises étrangères dont l’ex-première puissance économique du continent africain peine toujours à se relever.

© Bur-csa – N.W – ADV