Burkina Faso : des conventions d’extradition et d’entraide avec le Maroc

Le ministre burkinabè de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro, et Aujar Mohamed, ministre marocain de la Justice. Photo : Sahel Elite

Casablanca (ADV) – Le Burkina Faso et le Royaume du Maroc ont signé lundi à Ouagadougou, trois conventions de coopération judiciaire, dont une liée à l’extradition, a annoncé le ministère burkinabè en charge de la Justice.

Il s’agit d’une convention de coopération judiciaire en matière civile, commerciale et administrative, d’une convention en matière d’extradition et d’une convention sur l’entraide judiciaire en matière pénale, a expliqué le ministère burkinabè de la Justice dans un communiqué.

Les documents ont été paraphés par le ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro au Burkina, et Aujar Mohamed, ministre de la Justice au Maroc.

Selon le ministre burkinabè, “Ces conventions résultent des excellents rapports et de coopération entre les deux pays et nous travaillerons pour que cette signature aille au delà de son caractère symbolique”.

Pour le ministre marocain de la Justice, “C’est une détermination du gouvernement marocain à accompagner le Burkina Faso pour le renforcement de la démocratie à travers le renforcement des institutions républicaines”.

Ces conventions faciliteront les actions en matière de justice entre les deux pays, surtout dans la lutte contre le terrorisme, selon le ministère burkinabè de la Justice.

© Bur-csa – N.W – ADV