Bénin : 380.000 euros pour se présenter à la présidentielle

Des personnels du bureau de vote préparent le matériel électoral, le 6 mars 2016 à Cotonou, au Bénin. Photo : France24

Casablanca (ADV) – La polémique enfle mardi au Bénin, au lendemain du vote par le Parlement du nouveau Code électoral, qui impose notamment une caution de 250 millions de Francs CFA (380.000 euros) aux candidats potentiels de l’élection présidentielle.

Le nouveau code, adopté par les députés de la majorité présidentielle, fixe la caution pour l’élection présidentielle à 10% du montant maximum des frais de campagne plafonnés à 2,5 milliards FCFA, soit 250 millions FCFA (380.000 euros).

Elle était jusqu’à présent de 15 millions de FCFA (22.800 euros).

Il demande également 249 millions FCFA par liste de candidats pour les élections législatives (contre 8,3 millions auparavant).

La prochaine élection présidentielle se tiendra en 2020, les législatives en 2019.

Le garde des Sceaux Sévérin Quenum a déclaré que le Bénin “mérite d’être réformé”.

Le Bénin, petit pays d’Afrique de l’Ouest de 11 millions d’habitants, compte plus de 200 partis politiques enregistrés et le président Patrice Talon avait annoncé des mesures d’assainissement du paysage politique.

© Bur-csa – N.W – ADV