Libye : Tripoli met beaucoup d’espoir dans le Sommet de Coopération Sino-Africain (FOCAC)

Chinese Vice President Xi Jinping (R) shakes hands with Libyan Foreign Minister Ashour Ben Khayil during a meeting with him in Beijing. Photo : RR

Algérie (ADV) – Le chargé des Affaires de l’ambassade de Chine en Libye Wang Qimin, a déclaré à l’agence chinoise Xinhua le 01 septembre, que la Libye met beaucoup d’espoirs dans le Sommet de coopération Sino-Africain ( FOCAC), qui aura lieu les 3 et 4 septembre à Pékin.

Le Chef du Gouvernement d’Union Nationale Fayez Al Saraj attend beaucoup du FOCAC, notamment en termes de promotion de la coopération sino-libyenne dans divers domaines.

« Fayez Al Saraj a fait part de son appui au FOCAC qui vise la promotion des relations gagnant-gagnant, l’approfondissement d’une stratégie globale entrer la Chine et l’Afrique ainsi que l’établissement de liens solides pour un futur commun », a repris Wang Qimin.

Le 31 aout dernier, le Premier ministre libyen Fayez el-Serraj avait déclaré à cette même agence que les entreprises chinoises sont les bienvenues en Libye et que le prochain sommet à Pékin du Forum sur la coopération sino-africaine, offre une occasion de renforcer la coopération bilatérale.

En juillet dernier, la Chine et la Libye avaient signé un protocole d’accord sur la construction conjointe de “la Ceinture et la Route” lors de la huitième réunion ministérielle du FCCEA tenue à Pékin.

Par l’organisation de ce FOCAC, Pékin compte développer la façon dont la Chine et l’Afrique « relieront l’initiative “la Ceinture et la Route” au Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU et aux stratégies de développement des pays africains », lit-on sur la page officielle du FOCAC.

Pour précision, la Chine est devenue depuis 2009, le premier partenaire commercial du continent africain. Le volume des échanges commerciaux entre la Chine et l’Afrique a augmenté de 14% pour atteindre 170 milliards $ en 2017, avait indiqué le 28 août dernier, le vice-ministre chinois du commerce, Qian Keming. Un volume qui a déjà augmenté de 16% entre janvier et juin 2018, pour atteindre 98,8 milliards de dollars.

© Bur-csa – Selma Kasmi – ADV